dimanche 15 octobre 2017

Notre trek de 3 jours dans les Lençois Maranhenses

32 km de marche dans les dunes ponctués de baignades dans les lagunes



Lors de notre trajet entre Jericoacoara et Parnaiba, nous faisons la connaissance de Camille et Paul, 2 français en tour du monde depuis 6 mois. Ils font eux aussi route à l'Ouest pour rejoindre Barreirinhas d'où partent la plupart des treks dans les fameux Lençois de Marenhenses, notre prochaine étape après Jericoacora. En descendant du bus à Parnaiba, Charlotte demande in extremis à Camille les coordonnées d'un guide avec lequel elle a pris contact pour un trek. Un réflexe utile qui permet de récupérer un précieux contact.





un bon vieux screenshot pour ceux qui maîtrisent moyennement la géographie brésilienne
et un second pour plus de détails

Afin de couper la route en 2 entre Jeri et Barreirinhas et de connaître un peu plus le Nordeste, nous décidons de nous arrêter pour 2 nuits à Parnaiba. C'est la grande ville cotière du Piaui, entre le Maranhao et le Ceara. La ville se situe sur le delta du fleuve Parnaiba qui se jette dans l'océan Atlantique. C'est une grosse ville de province, anciennement port de commerce, peu citée dans les guide (Lonely/Routard). L'occasion de sortir des sentiers battus ! L'ativité principale du lieu consiste en des excursions pour découvrir le delta, avec sa faune (fameux oiseaux rouges, diverses espèces de crabe) et sa flore (mangrove). Nous passons donc une journée sur un bateau avec une quarantaine de brésiliens venus des environs (c'est un peu l'activité du week end!) avec 2 escales sur les dunes qui bordent le delta. Une expérience très brésilienne : musique locale à fond les ballons (qui fait fuir les animaux....), guide (ou plutôt animateur) en folie, buffet à midi, goûter de crabe après le café. La plupart des brésiliens sont plus là pour profiter d'une ballade en bateau avec open bouffe que pour découvrir la nature qui nous entoure... Nous avons même eu droit à une prière collective pour remercier le Seigneur de cette belle journée 💒🙏📿 Bref, ça dépayse !


Centre historique de Parnaiba
Mangrove dans le delta
Une dune sur le delta do Parnaiba

Entre temps nous avons pris contact avec le guide de Camille, Patricio. Un trek part le lendemain pour 3 jours de marche dans les Lençois Maranhenses...  Un grand parc naturel de dunes et de lagunes d'eau douce dont nous rêvons depuis plusieurs mois. Le guide nous trouve un taxi pour 100 reales / personne pour aller de Parnaiba à Barreirinhas (3 heures). Une aubaine ! A peine rentrés de l'excursion sur le delta, nous faisons nos sacs en 10 minutes et sautons dans le taxi qui nous attend en bas. Le trajet est chaotique. Aux 2/3 du chemin, le taxi décide de s'arrêter chez lui et de ne pas repartir. Nous devons donc attendre une heure dans la nuit dans un village perdu. Un de ses amis finit par nous prendre. Arrivés à Barreirinhas déjà bien éreintés par cette journée, nous cherchons pendant 30 minutes la pousada Do Caju d'où part le trek le lendemain. A 21h, Patricio nous ouvre la porte de sa maison de famille. Nous retrouvons Camille et Paul avec qui nous partons le lendemain.

C'est avec le minimum pour vivre que nous partons à 9h : 2 tenues (1 pour le jour et 1 pour la nuit), une mini trousse de toilette, un sac a viande, une serviette et... des tongs  (pour marcher sur les dunes, rien besoin d'autre) ! Nous nous arrêtons dans un minimercado pour acheter nos repas des 3 jours : noodles poulet / noodles poulet / noodles tomates (pour varier) et de l'eau en masse. Pour rogner sur le coût du trek (détaillé à la fin de l'article), nous avons choisi d'emporter notre propre nourriture.

carte du coin peinte à la Pousada do Caju : en jaune les dunes et en vert la forêt tropicale

Nous rejoignons le hameau de Atins en 4x4 collectivo. Nous y déjeunons, et partons en 4x4 privado dans les Lençois. A 15h, nous sommes lâchés sur les dunes, et nous commençons la randonnée. Les premières minutes sont très déboussolantes : du sable à perte de vue, un soleil de plomb...On est ébloui. On perd tous nos repères. Il fait plus de 40 dégrés. C'est dur, mais c'est magnifique ! Des dunes, un ciel bleu et personne. Nous sommes seuls au monde ! Même si plusieurs lagunes sont asséchées, nous ne tardons pas à voir les premières étendues d'eau. Des piscines naturelles au milieu des dunes, paysage paradisiaque. Une merveille du monde.... Une grande baignade pour se raffraichir et c'est reparti ! Nous assistons aussi à un magnfique coucher de soleil.


Dunes des Lençois avec les lagunes
la Happy Fucking Team
Patricio (dit le Pat') dans l'immensité des Lençois
Baignade dans une des nombreuses lagunes
Alex prend la pose face au vent
Charlotte prend la pose au bord de l'eau

Nous arrivons vers 18h au village de Baixa Grande où vivent quelques familles dans des huttes spartiates. Ces familles vivaient dans les Lençois avant que le parc naturel ne soit créé dans les années 1980. Le gouvernement les a donc laissés y vivre, malgré quelques mesures de dissuasion. La grande famille des Lençois est la famille Britos, qui a donné son nom à l'autre hameau dans lequel nous dormirons le lendemain : la Quemada Dos Britos. Une rapide douchette, un dîner riz/banane (nous terminons enfin le kilo acheté une semaine auparavant), une partie de carte, et hop, au lit !... enfin, au hamac ! Une première pour Alexandre, mais pas pour Charlotte qui avait tenté l'exprience au Mexique.

La grande chambre

La fatigue de la première journée nous permet de nos endormir rapidement, avec un bon mal de dos au réveil tout de même ! Levés à 4h30, nous prenons un cafe da manha et go ! Le soleil se lève vers 6h, derrière un ciel nuageux, qui prolonge ainsi les températures fraîches de la nuit. Nous montons, descendons des dunes, traversons des lagunes asséchées nous évoquant des paysages lunaires, avec ça et là des arbres secs et des gros morceaux de bois flotté ; nous faisons régulièrement des pauses, nous baignons (ce qui permet de rafaîchir les jambes de Charlotte parfois lourdes). Les têtes se vident, la paix nous gagne. On se sent bien ! Nous croisons des traces de 🐾 de renards et de tortues, et même des coquilles d'oeufs de tortue... Hélas, nous n'en verrons pas de vivante 😔 Seule la dernière heure (vers 10-11h) se fait sous un soleil de plomb : nous enfilons alors pantalon et haut manche longue pour éviter les brûlures du soleil. Nous arrivons exténués et en sueur au hameau Quemada Dos Britos.

Sur la cîme d'une dune
Plouf en vue
ça part en descente !
fin de journée
Photo d'art d'Alex (bientôt disponible sur Yellow Corner)

Ce second hameau est encore plus démuni que le premier. Pas d'eau courante ni de gazinière. On cuit aux braises ! Une poignée de familles y vit simplement, avec des poules, des cochons et des chiens. Tout ce petit monde vit en liberté. Nous croiserons d'ailleurs des porcs le lendemain en haut d'une dune. La maison de Maria, qui nous héberge, offre des hamacs au bord d'un fleuve. Nous y faisons une délicieuse sieste de 2h sous un arbre. En fin d'après-midi, nous faisons un petit tour dans une lagune à proximité pour le coucher de soleil. Des noodles, et au hamac !...Car le lendemain, nous nous levons à 2h30.

Charlotte et Camille refond le monde

Nous marchons dans la nuit pour cette dernière journée qui est la plus longue en km parcourus (15). Chacun a trouvé son rythme, la marche est agréable. Nous avons perdu toute notion du temps. On se raconte nos vies, des anecdotes, des récits de voyage. On se sent léger, apaisé ! La dernière heure est difficile, avec le soleil au zénith. Nous atteignons Betania à 10h30. Heureux et harassés. We did it !!! 💪👏😁

Nous avons ainsi parcouru une grosse trentaine de km, dans des paysages à couper le souffle, seuls au monde. Une expérience unique je pense, qui a aussi la saveur d'un exploit sportif (en tongs!). Ce que nous avons vécu a dépassé nos attentes. Quelle intensité ! Nous avons eu aussi énormément de chance. Nous avons partagé cette traversée avec 2 compagnons adorables, Camille et Paul, avec qui nous avons ri, échangé, partagé pendant toutes ces heures. Il nous ont régalé de leurs récits de voyage tout au long du jour et de la nuit. Enfin, nous avons marché avec un guide en or, Patricio : expérimenté, désireux de partager l'histoire de sa région, multilingue (maîtrise l'anglais et comprend parfaitement l'espagnol), et attentif à chacun.

La team incroyable, avec Patricio, Camille et Paul

Après ces 3 jours sportifs, nous rentrons à la Pousada do Caju pour 24h de repos. Le temps pour nous aussi de réfléchir à la suite. Nous décidons de passer 2 jours à Atins, pour profiter de la plage. Nous prenons donc un bateau et passons 2 jours entre tempête de sable et pousada chère et cracra. Nous découvrons trop tard, au moment de dormir, que les draps sont bien sales. Charlotte (taxée d'hygiènisme au passage) utilise son sac à viande. Alex préfère dormir sans... et voir son dos couvert entièrement de petits boutons rouges après 2 nuits à la pousada ! 😨😷💩 Atins est un spot idéal pour le kitesurf mais le vent qui y souffle rend toute activité autre (comme le chill) impossible, à moins de supporter d'être pané de sable en 10 minutes.

De retour à Barreinrinhas, nous prenons le bus pour Sao Luis d'où décolle notre avion pour Salvador de Bahia où nous passerons les 10 prochaines jours.


👌👌👌Bons plans

- Expresso Guanabara : liaisons en omnibus tous les 2 jours entre Jeri, Parnaiba et Barreirinhas. 60 reales / personne.

- Coordonnées de guide pour les Lençois de Maranhenses :
Notre guide : Patricio, qui vit à Barreirinhas. Très réactif sur Whatsapp (+55 98 8774 4910). Il propose des treks à la carte en fonction de vos envies et de votre budget. Il existe une trentaine de guides pour les Lençois. Vous pouvez aussi en trouver à Atins. N'hésitez pas à demander via votre pousada. Mieux vaut s'y prendre 2 semaines à l'avance et constituer un groupe (entre 4 et 6 personnes) pour amortir le salaire journalier du guide.

💬 Quel est le prix d'un trek dans les Lençois Maranhenses ?
Au total : 600 reales / personne pour un groupe de 4
Salaire du guide : 100 reales / jour
Logement dans les Lençois : 35 reales / nuit
4x4 colectivo (Barreirinhas - Atins) : 25 reales
4x4 (2 trajets : Atins - début du trek et Betania - Barreirinhas) : 175 reales
Nous avons réduit au maximum les frais, en prenant les repas à notre charge (4 repas) et en préférant faire Barreirinhas - Atins en 4x4 colectivo plutôt qu'en barque (70 reales).

💬 Peut-on faire un trek sans guide ?
Il nous semble impossible de faire pareille randonnées sans guide : conditions extrêmes, aucune route tracée (dunes de sable). Patricio connaît très bien les familles des Lençois, qui nous ont hébergés. De plus il a su adapter son parcours à la saison : plusieurs lagunes étaient asséchées. Il a su nous faire passer par des lagunes pleines dans lesquelles nous avons pu nous baigner !

- Très bonne adresse à Barreirinhas : la Pousada Do caju. La ville de Barreirinhas ne présente pas d'intérêt, mais si vous devez vous y arrêter nous vous recommandons cette maison familiale située dans les hauteurs de la ville, loin du bruit de la circulation, au milieu d'un verger (de caju). Distance du centre : 15 minutes de marche. C'est là que vit la famille de Patricio. 2 dortoirs et une chambre pour 2. Prix du lit en dortoir : 45 reales / personne avec petit déjeuner complet inclus. Espace en exérieur ombragé avec hamacs très agréable.

- Les aventures de Camille et Paul : www.itsasmallworld.fr
Tour du monde de 8 mois en Asie, Océanie et Amérique du Sud, avec plusieurs expériences de volontariat

👎👎👎Mauvais plans
- Atins : intérêt limité si vous ne faites pas de kite-surf.
- Pousada Tia Rita : chère et sale. 120 reales / nuit avec petit déjeuner et mycose compris pour une chambre de 2 avec ventialteur bruyant. Drap et salle de bain sales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire