dimanche 26 novembre 2017

6 jours dans la Pampa

Apres cette folle semaine portena, nous poursuivons notre aventure en nous enfonçant dans le cœur du pays et rejoignons Cordoba, seconde ville d'Argentine. Celle-ci se situe à seulement 12h de bus de Buenos Aires, en plein milieu de la Pampa. 



C'est un moment particulier de notre voyage puisqu'il y a 8 ans, Charlotte a passé 6 mois d'échange à l'université nationale de Cordoba. Elle y a vécu, (un peu) étudié, (beaucoup) fait la fête, et découvert ce magnifique pays qu'est l'Argentine.


Charlotte à Cordoba, le retour.


Pour ces 2 jours à Cordoba, nous logeons chez Rosalie, dans le quartier central de Nueva Cordoba, à seulement quelques cuadras (bloc) de l'ancienne maison de Charlotte.

Nous arpentons les rues piétonnes du centre ville, passons par le Mercado Norte, le grand marché couvert et visitons la mission Jésuite. Malgré la visite guidée, nous ne comprenons pas toute l'histoire de ce bâtiment du fait de l'impressionnant débit de parole du guide. 


Vue sur Córdoba

Nous visitons également le dérangeant Museo de la Memoria. Ce musée recueille de nombreux archives sur les crimes commis pendant la dictature militaire Argentine. Il occupe un ancien centre de détention clandestin où la police militaire torturait les dissidents politiques et toute autre personne s'y apparentant. Ce lieu qui est resté tel qu'il était il y a 30 ans, est recouvert de photographies de personnes disparus et de témoignages de leurs proches. Beaucoup d'émotions lors de la visite. Ces gens auraient aujourd'hui l'âge de nos parents. Cette visite nous permet également de comprendre toute l'attention portée sur un fait divers argentin: la disparition de Santiago Maldonado. Comme un mauvais souvenir du passé.

Patio du Museo de la Memoria
Message de soutien aux disparus

Nous passons religieusement devant l'ancienne maison de Charlotte. La fameuse "casa chile" aujourd'hui reconvertie en centre de pilate et de remise en forme. Nous nous promenons dans le quartier à la recherche de ses souvenirs: le kiosco où elle faisait ses courses, les maisons de ses amis, le glacier où elle s'offrait "de temps à autres" une petite gourmandise,.... L'ambiance étudiante du quartier est la même qu'il y a 8 ans, des bars et cafés branchés en plus.


Charlotte devant feu la "casa Chile"
Dans le quartier de Nueva Córdoba
Subtile message publicitaire devant un kiosco 

Nous nous sentons bien à l'aise... et entrons tous les 2 dans un salon de coiffure. Alex commence à avoir une sacrée touffe sur la tête et Charlotte un bon gros sacs de noeuds. L'expérience est concluante : nous sortons plus beaux que jamais pour environ 10 euros chacun !

La ville de Cordoba s'est avérée encore plus agréable que dans les souvenirs de Charlotte. Le centre piéton est relativement grand par rapport aux autres villes que nous avons visitées. Le quartier de Nueva Cordoba est en pleine "hipsterisation" avec ses sympathique bars et restaurants, ses nombreuses caves à vin et autres boutiques de graines. Quant au quartier de Güemes, autrefois un peu craignos, il est aujourd'hui en pleine rénovation. Le week-end s'y tient un superbe marché d'artisanat (de véritable artisanat et pas de mauvais articles made in china). 


Un Dimanche argentin


Le Dimanche, nous retrouvons Martin, un ami cordobes que Charlotte a rencontré pendant son échange. Un peu plus âgé que nous, il habite dans une maison à l'extérieur de Cordoba avec sa femme et ses trois enfants. 

Nous passons un dimanche typiquement Argentin, à savoir: manger (beaucoup) de viande grillée et boire du Maté. Nous sommes ravis !

Charlotte, Caro, Martin, Enzo et Alex
Martin préparant l'asado
Selfie avec le petit Enzo
Lara-Paris et Enzo dans les bras d'Alex

Nous discutons de tous, de rien, des différences entre la France et l'Argentine. Martin nous explique qu'après 22 ans chez Volkswagen, il s'est fait licencier mais a retrouvé immédiatement du travail chez Fiat. Seule ombre au tableau, il a perdu au passage 3 semaines de vacances. En effet les Argentins n'ont que 2 semaines de congé payés par an. Ils en acquiert 1 supplémentaire tous les 5 ans (avec un maximum de 5 semaines au total) mais le compteur retombe à 0 s'ils changent d'entreprise. Avec tous nos congés payés en France, nous sommes bien chanceux.


Villa General Belgrano


Pour nous remettre de nos émotions, nous décidons de passer quelques jours au vert dans les sierras (=montagnes) qui entourent Cordoba. Notre choix, un peu forcé par le prix et les disponibilités des logements, se porte sur la petite bourgade de Villa General Belgrano. Ce village de 5000 habitants avec ses chalets en bois et ses boutiques de bières et charcuterie artisanales nous donne l'impression d'être dans les Alpes.

Nous restons 3 jours à l'albergue El Rincon, une immense propriété tenue par un couple de Hollandais un poil rigides:  le wifi est débranché après 10h, la lumière s'éteint automatiquement à minuit, piano disponible mais réservé seulement à ceux qui savent jouer... Heureusement, le calme, la piscine, le délicieux petit déjeuner (confitures, miel, pains et yaourt faits maison) et la beauté de l'endroit compensent largement ces petits désagréments.


Session harmonica en bonne compagnie

Le premier jour nous partons randonner à la Cumbrecita. Nous visitons ce charmant petit village, escaladons le sommet du coin et finissons par nous baigner dans un torrent.

Entrée de la Cumbrecita
Étrange sculpture en bois
Chill aux bords d'un torrent
Cascade dans la montagne
Panorama sur la Cumbrecita
Charlotte au sommet

Le second jour, nous décidons d'aller à Alta Gracia, ville natale de Che Guevara, pour visiter sa maison, aujourd'hui transformée en musée. En chemin vers la gare routière, un élan de démotivation nous envahît. Nous allons encore faire beaucoup de bus, devoir beaucoup marcher et nous ne rentrerons que tard dans la nuit... Tant pis pour le Che ! Nous faisons demi-tour. La perspective de chiller au bord de la piscine nous semble bien plus séduisante.

Nous déchantons rapidement lorsque nous découvrons qu'une colonie de lycéens a pris possession de la piscine. Nous qui pensions n'être que 2 autour de celle-ci, nous voici en compagnie de 20 adolescents surexcités. Bonheur intense. Heureusement, l'heure du déjeuner sonne pour eux et nous pouvons quand même profiter un petit peu du calme et de la piscine.

Le lendemain matin nous découvrons qu'un second groupe vient d'arriver dans la propriété. 25 enfants supplémentaires. C'est donc sans regret que nous quittons ce charmant endroit et poursuivons notre périple vers le Nord.


👌👌👌 Bons plans:
- La feria de Artesania de Güemes à Cordoba (seulement le week-end). Superbe marché d'artisanat proposant plein de produits originaux. Idéal pour se ballader et prendre un verre dans l'un des nombreux bars/rooftops qui entourent le marché.  
- La Cumbrecita. Charmant petit village au sud de Córdoba. Accessible en bus depuis Villa Général Belgrano en 2 heures. Très agréable pour randonner et se mettre au vert.

👎👎👎 Mauvais plans:
- Partager un hôtel avec une colonie de vacances. Parce que 25 adolescents, c'est juste trop.

1 commentaire:

  1. Salut Alexandre,

    Super contente que votre voyage se passe bien ! Vous nous faites voyager avec vous grâce à ce super blog. Super photos !!

    Bon voyage,

    Laure.

    RépondreSupprimer