jeudi 16 novembre 2017

Chutes d'Iguazu: quand la Nature te met une grande claque !

Et une bonne douche !

Les chutes d'Iguazu sont l'attraction obligées pour quiconque voyage au Brésil. C'est sans conteste l'un des sites naturels les plus beaux et impressionnants du monde (voir photo). Cette ensemble de 275 cascades qui s'étend sur environ 3 kilomètres marque également la frontière entre l'Argentine et le Brésil. Chacun des pays a construit un parc national de son côté des chutes. Les villes frontalières de Foz do Iguaçu (côté brésilien) et Puerto Iguazu (côté Argentin) sont toutes les 2 un bon point de départ pour visiter les chutes.


Nous sommes arrivés à Foz do Iguaçu en avion. Pour notre dernier trajet au Brésil, nous nous sommes payés un petit luxe, nous évitant ainsi les 18 heures de bus depuis Rio.

Nous arrivons vers minuit à l'aéroport de Foz et nous dirigeons vers l'arrêt de bus afin de nous rendre dans le centre ville. Un sympathique taxi (un de plus) nous informe que le prochain  départ n'est pas avant une heure et nous propose gentiment ses services. Nous refusons et 10 minutes plus tard nous sommes dans le bus direction notre auberge.


Foz do Iguaçu et le côté Brésilien.


Si Foz a un peu une allure de Las Vegas, les hôtels fantaisistes en moins, le parc national a lui un petit air de Disneyland. Avec ses allées bien balisées, ses bus à impérial transportant le flot de touriste, ses attractions en tout genres (zoo, canoe, ...) et ses vendeurs de ponchos, nous sentons bien que nous sommes à l'endroit le plus touristique du Brésil!

Alex est très excité et impatient de découvrir ce site dont il a tant entendu parler. Charlotte, qui en est à sa troisième visite, un peu moins.

Une fois entrés dans le parc, nous suivons le sentier balisé qui nous mènent jusqu'aux chutes et découvrons un spectacle grandiose.

Première vue sur les chutes d'Iguazu
Et premier selfie devant
Cascades en enfilade
Cascades en enfilade 2
Les chutes vues de haut côté brésilien
Vue d'ensemble depuis le côté brésilien
Depuis la passerelle vers la Garganta del Diablo
Photo qui aurait pu être top s'il n'y avait eu que nous deux


Traversée de la frontière


Apres cette journée époustouflante, nous rentrons à l'auberge pour récupérer nos sacs et rejoindre Puerto Iguazu côté Argentin.

Avant cela, il nous reste à poster les cartes postales que nous avons tout juste achevées d'écrire. C'est notre dernière chance de les envoyer depuis le Brésil, aussi, quand nous nous apercevons que la poste la plus proche est à un kilomètre de là où nous sommes (et de la gare routière), nous nous sentons un peu peinés (= camion de seum 🚚). Nous décidons de nous diviser: Charlotte garde les sacs et Alex part poster les cartes. Au bout d'une quinzaine de minute de marche rapide au soleil, il arrive devant le bureau de poste où un adolescent pré-pubère l'informe que le bureau vient de fermer. Il est 17h05, on est Dimanche, la poste ferme à 17h.

Après plusieurs minutes de négociation, et sur le point d'abandonner, Alex tente une ultime manœuvre en demandant à parler à un responsable. A ces mots, le jeune tressaillit, prend les cartes et les donne à un de ses collègues. La mission semble accomplie même si, trois semaines plus tard, nous ne nous savons toujours pas si ces fameuses cartes ont été envoyées... Pas de nouvelle des heureux destinataires !!!

Forts de cette réussite, nous montons dans le bus en compagnie de 2 Argentins très bavards et manifestement très heureux de rencontrer des Français. Le passage de frontière se fait sans encombre. Un tampon pour sortir du Brésil, un autre pour entrer en Argentine et ca y est ! Nous avons passé la frontière. C'est le grand retour de Charlotte en Argentine, pays qui l'a enchantée 8 ans auparavant. Et c'est une grande découverte pour Alex, qui en entend (beaucoup) parler depuis qu'ils se connaissent ! 
Assis dans notre bus, décoré de perroquets en peluche, on regarde les paysages, impatients .... Notre séjour en Argentine sera-t-il à la hauteur des souvenirs fascinés de Charlotte ? Qu'est devenu ce pays en 8 ans ? Que sont devenus les oays grandioses, la facilité de lier contact avec les gens, la bienveillance, l'insouciance, l'influence européenne et la cuisine à tomber ? L'expérience inoubliable d'alors n'était-elle pas juste liée à l'échange universitaire plus qu'au pays d'accueil ? Bref, c'est plein d'enthousiasme et les yeux grands ouverts que nous entrons dans le pays des gauchos, pour cette nouvelle étape de notre aventure !


Puerto Iguazu et le côté Argentin


Puerto Iguazu est relativement identique à sa voisine brésilienne si ce n'est que ses habitants parlent espagnol et que l'ont peut y déguster de délicieuses empanadas. Nous y passons 2 jours dans une petite auberge calme et un peu excentrée. 

Nous consacrons la première journée à visiter le parc national côté argentin. Le spectacle est encore plus beau et spectaculaire que celui de la veille. Alex est enchanté.


Charlotte sous la douche
Alex sous la douche
Cascades dans la jungle côté Argentin
Arc de cascades sur le rio Iguazu
Charlotte en pleine contemplation
La Garganta del Diablo (=gorge du diable 😈)
Alex devant la-dite Gorge du Diable
Charlotte sur la passerelle menant à la Garganta del Diablo
Troupeau de touriste sur cette même passerelle


Enfin, nous passons notre dernière journée à glander à l'auberge. Le timing est plutôt bon car il pleut à verse sans discontinuer. Nous embarquons en fin de journée pour notre prochaine destination: Buenos Aires !!

👌👌👌Bons plans:
- Pour les voyageurs qui arrivent du Brésil et souhaitent continuer leur voyage en Argentine, le bon plan est d'emporter vos valises lors de la visite des chutes côté Brésiliens. Vous pouvez les laisser dans des lockers sécurisés à l'entrée du parc national. Vous faites tranquillement la visite (3-4 heures au maximum) et vous repartez pour Puerto Iguazu, côté Argentin avec la compagnie Rio Uruguayo. Pour 10 reales, cette compagnie vous emmène en Argentine. De plus, Comme ces bus sont essentiellement remplis de touristes, ils s'arrêtent à la frontière brésilienne comme à la frontières argentine et vous attendent le temps de faire les formalités douanières.
- Retirer beaucoup de cash avant la visite du côté Argentin. En effet les touristes ne peuvent payer que en cash. Il y a un distributeur à l'entrée du parc et un à l'intérieur mais ils ne sont pas toujours approvisionnés.
- Amener son picnic: que se soit du côté brésilien ou du côté argentin, la nourriture dans les parcs coûte cher et n'est pas terrible (toujours l'analogie avec Disneyland). Mieux vaut donc emporter son picnic.

👎👎👎Mauvais plans:
Oublier d'essuyer l'objectif de l'appareil avant de prendre des photos.

Photo ratée 1
Photo ratée 2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire