dimanche 3 décembre 2017

Roadtrip dans le Nord Ouest argentin

Nous arrivons tôt un jeudi matin dans la ville de Salta, après une nuit de bus cama plutôt agréable. Il fait froid, environ 10 degrés ❄ Une première depuis le début du voyage. Salta est la capitale de la province du même nom, située   dans le Nord Ouest argentin, proche des frontières boliviennes et chiliennes.
Les paysages et la population changent : nous voilà proches des Andes. La ville est plus simple que celles précédemment visitées : maisons uniquement de plein pied, quelques restes de belles églises coloniales. Les peaux sont plus brunes, les physiques plus trappus. La région est connue pour ses paysages d'altitude aux formes rocheuses surprenantes et pour son vin.






Nous nous dirigeons vers chez Sol, notre hôte Airbnb, chez laquelle nous resterons 3 nuits. Sa maison, un peu excentrée, à 15 min du centre à pied, est décorée avec goût avec un mur de couleur dans chaque salle. Ça nous rappelle notre chez nous 😁 Nous faisons la connaissance de son chat, Grisita, très calin voire un peu collant. Sol est vétérinaire. Elle travaille le matin pour le gouvernement de la province et l'après-midi dans un cabinet adossé à sa maison. Elle est divorcée et a 3 enfants de plus de 14 ans, et loue les chambres de ceux-ci partis depuis quelques mois. C'est une femme souriante, avenante, avec laquelle nous aurons l'occasion d'échanger à plusieurs reprises sur la vie argentine et les intérêts des environs.

Nous consacrons la journée du jeudi à la préparation de notre roadtrip de 3 jours au sud de Salta du samedi au lundi suivant. La recherche d'une voiture de location s'avère plus compliquée que prévue car le weekend qui arrive est un weekend de pont dans la province. Le lundi est férié. Beaucoup de voitures ont donc déjà été louées. Nous choississons une agence recommandée par un des nombreux blogs de français ayant voyagé dans les environs. Après une demi-douzaine de coups de fil, la fille de l'agence finit par nous dégotter une Chevrolet. Ouf ! 😫 Nous réservons le soir même nos nuits à Cachi et à Cafayate, les 2 villes où nous ferons étape.

Nous déambulons dans les rues de la ville, qui se réchauffe nettement au fil des heures. Nous visitons ses églises colorées. Nous nous arrêtons pour déguster quelques empanadas locales, plus petites que les portenas. Pas fou fou. 18 pesos par pièce et on croque ses doigts à la 3ème bouchée. Nous savourons d'autres spécialités moins décevantes : les tamales (purée de mais fourrée à la viande et cuite dans une feuille de maïs) et les humitas (idem mais fourrée au fromage). Nous visitons le musée phare de la ville : le museo de arquelogia de alta montana. Il raconte une expédition qui a eu lieu en 1999 sur un sommet des Andes à plus de 6000 mètres. Elle a permis de découvrir un sanctuaire inca où ont été sacrifiés il y a plus de 500 ans 3 enfants. L'altitude a laissé leur tombeau intact : les objets les accompagnant qui semblent neufs, mais surtout les 3 corps des enfants. Le froid, la non exposition à la lumière et le peu d'oxygène ont permis à leur corps de figer. Nous pouvons en voir un lors de notre visite. Le face à face est poignant. Les explications des rites incas, illustrés par tous les objets retrouvés là-haut, permettent de nous plonger dans la civilisation inca qui s'étendait sur l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, les Nords de l'Argentine et du Chili. Elle connut son apogée au 15ème siècle, peu avant l'arrivée des espagnols, qui profitèrent de la rivalité entre 2 frères héritiers pour prendre possession des (riches) terres et réduire en esclavage la population.

Le soir, nous nous régalons d'une pizza maison : une pizza cheesy-crust (pâte fourrée au fromage) avec moult "queso cremoso", l'unique fromage bon marché argentin, proche d'une mozzarella sans grand goût mais idéal pour les pizzas. 



Pizza prête à être enfournée !

Le vendredi, nous poursuivons notre découverte tranquille de la ville. Nous montons en haut du Cerro San Bernardo qui surplombe Salta. C'est là que tous les saltenos font leur sport, en gravissant plusieurs fois les centaines de marches. Nous passons à la Poste pour acquérir 4 timbres pour nos cartes argentines. Nous manquons de nous étouffer : 4,30 euros pour une simple carte ! 17 euros de timbres, c'est presque notre budget bouffe quotidien ! Nous savions que l'état avait augmenté les taxes, mais à ce point... Nous décidons d'envoyer la moitié des cartes depuis la Bolivie ! Nous préparons les pic-nics du lendemain, grâce au superbe hypermarché Carrefour situé à un bloc de notre maison.


Vue de Salta depuis de Cerro San Bernardo

La voiture est livrée le samedi matin à 8h. Nous décollons à 9h direction Cachi, en passant par le parc national des cactus (Parque National de los Cardones). Le temps est couvert, et la brume se fait de plus en plus dense en montant vers le Parc. Les premiers cactus pointent le bout de leur nez, au milieu de la vallée encaissée à la terre rouge et verte. La route est sinueuse. Nous montons. Nous roulons bientôt à 30 km/h tellement le brouillard est épais. On ne voit rien à 10 mètres arrivés sur la fameuse Cuesta del Obispo, d'où s'observe normalement une des plus belles vues du parc. On est déçu, mais on continue notre chemin. Les nuages ne semblent pas décidés à bouger... Arrivés en haut sur le plateau, à presque 3000 mètres, les nuages se dissipent d'un coup ! Et là, c'est la claque ! S'ouvre devant nous une plaine de cactus, traversée par la route toute droite (la "recta del tintin", un tracé qui date des incas), sous un ciel bleu azur. Nous avons le souffle coupé! Nous nous posons sur le bord de la route pour casser la croûte. Il y a très peu de passage. On est presque seuls au monde, un régal !



La route qui traverse le Parque Nacional de los  Cardones

La vue sur le parc

Charlotte sur la Recta del Tintin
Et que ça saute !

Cactus de face

Cactus de profil, avec ses fleurs

Nous reprenons la route, en faisant plusieurs stops pour contempler les paysages. Nous arrivons en fin d'après-midi à Cachi, un petit pueblo de 2600 habitants à 2300 m d'altitude, organisé autour d'une jolie plaza. On se croirait un peu au farwest !

Nous dinons chez Oliver, un motard qui a parcouru les amériques en moto et fait plusieurs Dakar. Nous savourons des plats locaux : soupe de quinoa aux légumes et cazuela de cabra.



Premier Fernet Cola pour Alex : LE cocktail argentin !

Cazuela de cabra (pot au feu à la viande de chèvre)

Bois de cactus

Le lendemain, après un café chez Oliver, et quelques courses dont l'achat d'un savoureux fromage de chèvre pour le picnic, nous levons le camp. Direction Cafayate, par la Quebrada de las Flechas. Là encore nous faisons de nombreux stops pour admirer les paysages fabuleux.



L'église du pueblo Molinos

Une maison à Molinos

La route sinueuse à travers la Quebrada de las Flechas

Alex au-dessus de la Quebrada de las Flechas

Charlotte prend la pause à travers la fenêtre d'une maison en terre cuite
Photo retardateur

Sur la route

Le soir, nous arrivons à Cafayate, la capitale oenologique de la province de Salta. La ville est entourée de vignes, derrière lesquelles surgissent les montagnes andines. Fabuleux !
Nous posons nos sacs à l'auberge RustiK et soufflons un moment dans son agréable patio ombragé par la vigne. Nous faisons un tour dans la ville, fort animée en cette veille de jour férié. Des concerts ont lieu sur les terrasses des restaurants de la place principale. Le soir, nous prenons des empanadas de La Casa de las Empanadas, réputées être les meilleures de la région. Nous prenons également une bouteille de blanc du coin, un Torrontes. Et nous dînons à l'auberge où nous faisons la connaissance d'une jeune allemande très sympathique en volontariat. Après le diner, nous sortons refaire un tour dans les rues animées de la ville. Nous tombons sous le charme de cette petite ville !



Vigne et montagne 

Le lendemain, nous commençons la journée par la visite commentée d'une ferme de chèvres et de vaches, "Cabras de Cafayate". 360 chèvres y produisent du lait auxquelles s'ajoutent 100 chèvres et chevrots qui ne produisent pas encore et une 30aine de vaches. On craque devant les chevrots 😍 Pas de quoi susciter une vocation non plus ! La visite est intéressante mais un peu trop politiquement correcte. Quand Charlotte demande ce que deviennent les chèvres vendues qui ne peuvent plus produire de lait mais qui n'ont que 7 ans (vs espérance de vie de 12), on lui répond gentillement "on se sait pas, ce n'est plus notre responsabilité". Aussi, on ne nous montre pas comment se passe la traite... 
Bref, c'est un peu le monde de Oui-Oui. La visite se termine par une dégustation très convaincante à la suite de laquelle nous achetons un bon fromage de chèvre !


Les chèvres laitières

Les vaches et nous

La visite terminée, nous prenons la voiture direction Salta via la Quebrada de Cafayate. Nous faisons de nombreux stops là encore pour admirer les forme rocheuses. Les photos parlent d'elles-mêmes !


Vallée du fleuve dans la Quebrada de Cafayate

L'auto et son conducteur

La roche en forme de grenouille
L'obélisque

Alex dans la gorge du diable

Nous arrivons en fin d'après-midi à Salta, chez Sol. Nous sortons faire notre premier footing depuis 2 mois de voyage pour nous dégourdir les pattes, en suivant la piste cyclable qui va jusque San Lorenzo. Ces 45 minutes de courses couplées à 50 pompes nous épuisent complètement, du fait de l'altitude (1150 mètres). Mais ça fait du bien ! Après un solide dîner succulent à base de solomillo de cerdo (faux filet de porc), nous nous écroulons dans nos lits.

Ces 3 jours de voiture nous en ont mis plein les yeux, avec un gros coup de coeur le premier jour sur la route de Cachi, dans le Parque Nacional de los Cardones. Quel sentiment de liberté dans notre petite Chevy ! La location de voiture est vraiment la formule idéale pour découvrir les environs de Salta. Nous avons pu contempler des paysages de farwest, des formation géologiques multicolores à notre rythme. Et nous avons mangé pour la première fois depuis 2 mois du bon fromage (de chèvre) !!!

Le mardi matin, nous prenons le bus direction Humahuaca, un pueblo à 5h de bus au nord de Salta, où nous vivrons une expérience encore différente : une semaine de volontariat dans une petite auberge...

👌👌👌Bons plans :
- location de voiture à Salta : 950 pesos par jour pour une Chevrolet classic 5 portes. Agence : dans la galerie (au numero 2) située calle del Comercio 404. On pense qu'on a payé un peu cher du fait que nous étions sur un weekend de pont. Ça reste beaucoup moins cher que des excursions à la journée qui coûtent en moyenne par personne 900 pesos...
- auberge Nevado do Cachi à Cachi : 500 pesos la nuit pour chambre double avec salle de bain privée. Propre et calme. Joli patio.
- chez Oliver à Salta  : plats typiques bon marché dans un cadre rappelant celui d'un bar à vins
- auberge RustiK à Cafayate : 370 pesos pour une chambre double avec salle de bain partagée
- la ferme Cabras de Cafayate à Cafayate. Visite toutes les heures à 50 pesos par personne.

👎👎👎Mauvais plans :
- les auberges de jeunesse sont relativement chères à Salta pour qui cherche une chambre double. Privilégier Airbnb.
- la Tacita : petit snack recomandé par le Lonely Planet pour ses empanadas, "les meilleures de la ville", sans doute mais elles sont minuscules et au même prix que dans le reste du pays (entre 15 et 18 pesos la pièce)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire