mardi 9 janvier 2018

Arequipa, le charme péruvien insoupçonné

Arequipa est la deuxième ville la plus importante du Pérou. Avec près d'un million d'habitants, celle qu'on surnomme la ville blanche tire l'essentiel de ses revenus de son activité industrielle (ciment et acier notamment). Elle est également très réputée pour sa gastronomie. Située à 2300m, elle est entourée de 3 volcans culminants à près de 6000m: le Misti (toujours en activité), le Pichu Pichu et le Chachani (que nous grimperons !) ce qui en fait également un bon spot d'alpinisme. Plein d'activités en perspective. Ça tombe bien nous avons prévu d'y rester une bonne semaine.






Les 2 premiers jours nous posons nos valises au Positive Backpackers Hostal, une auberge bonne ambiance dont le gérant était probablement sous perfusion constante de cocaine vu son degrés permanent de sur-excitation. L'endroit est une vieille maison coloniale sobrement meublée et un peu bruyante mais bien située, à quelques blocs de la Plaza de Armas (grande place centrale).


Le volcan Misti vu de la terrasse du Positive Backpackers

À la découverte d'Arequipa


Nous participons à un free walking tour pour découvrir ville. Notre groupe est assez restreint: 2 espagnols fort sympathiques et nous. L'énergique guide nous emmène dans tous les endroits du centre historique de la ville. Nous découvrons ainsi l'histoire de la ville, le vieux quartier de San Agustin, la Iglesia de la Compañía (l'église Jésuite) et ses impressionnants cloîtres ainsi que le mercado central. Nous finissons le tour par un petit verre de Pisco Sour dans un restaurant surplombant la Plaza de Armas. C'est également l'occasion de glaner quelques bons tips sur la ville comme l'existence du Queso Helado ("glace au fromage" qui est en fait une glace à base de lait concentré sucré), spécialité d'Arequipa. 


Ruelle du quartier San Agustin
L'église de la Compañia de Jesus 
Le cloître de la Compañia de Jesus 
Mercado central d'Arequipa 
Un bel étal de fruits
Le stand de queso helado de Doña Rosa. 


Nous mettons à profit le reste du temps pour préparer notre expédition sur le volcan Chachani: trouver un guide, acheter les quelques affaires chaudes qui nous manquent et les provisions dont nous aurons besoin. La veille du départ, nous nous couchons tôt pour faire le plein d'énergie. Mais c'était sans compter sur le clown maléfique qui animait un anniversaire dans l'auberge jouxtant la notre ! Le sombre individu aura fait raisonner sa douce voix jusqu'à un bon 23h30. Bonheur. C'est donc frais comme jamais que nous entamons 2 jours d'ascension harassante dont le récit est à découvrir ici.

Nous rentrons fourbus de cette expédition et décidons de changer d'auberge pour un peu plus de confort et de tranquillité. Nous traînons péniblement nos guêtres (et nos affaires) jusqu'au Andes B&B, à 300m de notre précédente auberge où nous avions laissé le gros de nos affaires. Il est 15h. C'est enfin l'heure d'un repos bien mérité ! Dans cette auberge nous retrouvons un couple de français (dont un centralien de Lyon!) que nous avons croisés par hasard la veille de notre ascension alors que nous achetions des bonnets. Nous aurons l'occasion de partager un dîner avec eux et d'échanger sur nos mésaventures respectives en Bolivie. Là-dessus, ils nous battent à plate couture. Nous ne pouvons pas rivaliser face à leur salmonellose et à leurs parasites dans l'estomac...


Cours de chocolat chez Chaqchao


En tant que grande fan de sucré, Charlotte avait bien repéré qu'Arequipa était la capitale péruvienne du chocolat. C'est comme cela que nous nous sommes retrouvés à participer à un cours de fabrication de chocolat. Pendant 2 heures, un chef pâtissier explique l'histoire du cacao et du chocolat. Comment cette boisson d'origine Aztèque est progressivement arrivée en Europe et comment chaque pays a contribué à créer le chocolat tel que nous le connaissons aujourd'hui (chocolat au lait, Nutella, praline,😋). Nous apprenons les différentes étapes de fabrication, à différencier le vrai chocolat du faux (by the way, les industriels nous mentent) et même à faire notre propre mixture ! Notre professeur, super dynamique, est passionnant et comme nous sommes les seuls élèves, nous lui posons plein de questions pour tout savoir sur le sujet. Nous repartons avec chacun un sachet de notre création. 

Alex qui prépare la boisson sacrée des Aztèques 
Charlotte en pleine phase de composition
L'élève et son maître 

Convento Santa Catalina


Pour cocher la case culture, nous visitons le gigantesque monastère de Santa Catalina. Cette ensemble de 20000m2 qui occupe tout un pâté de maison est une véritable ville dans la ville. C'est le plus grand couvent du monde. Depuis 1580, date de sa fondation, des nones y vivent intégralement coupées du monde extérieur. Les riches familles y envoyaient leurs filles contre une forte dot. Après 4 ans de noviciat dans le monastère, celles-ci prononçaient leurs vœux et y restaient jusqu'à la fin de leur vie, se dédiant totalement à la prière et au travail. 

Le riche monastère est composé de 3 cloîtres principaux, chacun peint d'une couleur propre. Les cloîtres sont reliés entre eux par plusieurs rues sur lesquelles donnent les anciennes cellules des nones. Elles allaient de la plus simple: une petite pièce avec un lit pour unique mobilier, à la plus spacieuse: chambre, salon, petite chapelle et cuisine extérieure avec four. L'ensemble est magnifique. 


Entrée du cloître du silence  
Alex en pleine réflexion théologique 
Le cloître aux orangers
Allée du cloître principal
Peintures ornants le cloître principal 
Une rue bordée de cellules 

Concert dans la cathédrale


Nous avons la chance d'assister à un concert de Noël dans la cathédrale d'Arequipa. Pour fêter l'arrivée du petit Jésus, le chœur des enfants de la cathédrale accompagné par l'orchestre philharmonique d'Arequipa revisite plusieurs morceaux de Noël et chants traditionnels de la région. Près de 2 heures de musique époustouflante dans un décor splendide. Assez improbable mais un très beau moment. 

Le coeur des enfants de la cathédrale d'Arequipa 

Un repas à la picanteria la Capitana


La picanteria est un restaurant typique d'Arequipa. C'est une grande taverne populaire ouverte seulement le midi où l'on déguste toutes sortes de viandes grillées à la braise ainsi que les spécialités de la région: rocoto relleno (poivron farci de viande et de piment), chupa de camaron (soupe de crevette), cuy (cochon d'Inde). Nous tentons l'expérience à la picanteria la Capitana, loin du centre historique, dans la partie ouest de la ville. L'endroit est plein à craquer et très authentique. Nous sommes les seuls touristes.

Nous commandons deux plats ainsi qu'un demi pichet de chicha morada, ce qui nous semble raisonnable. Erreur !! Les plats sont gigantesques et le demi pichet fait juste un litre. Nous peinons à finir. Nous décidons d'en proposer à la famille péruvienne qui partage notre table. Ils acceptent avec plaisir et nous engageons la conversation. Ils nous disent qu'ils sont allés à Paris et qu'ils ont failli y mourrir de faim devant les "petites" portions servies au restaurant. Effectivement nous n'avons pas la même notion de quantité.  

Soupe de crevettes et porc grillé
Fin de service à la picanteria

Il y a bien plus à faire à Arequipa que ne le laisse entendre le Lonely Planet. Cette ville fût un gros coup de coeur pour nous. En une semaine, nous ne nous sommes pas ennuyés une seule seconde et avons fait plein de choses sortants de l'ordinaire. Le centre en lui même est magnifique et très agréable pour déambuler. De plus, comme l'économie de la ville ne repose pas uniquement sur le tourisme, celle-ci a un côté très authentique et l'on n'est pas en permanence sollicité par les rabatteurs des tour-opérateurs ou autres vendeurs de souvenirs. De nombreux voyageurs font l'impasse sur cette ville, préférant consacrer plus de temps à Cusco et ses sites Incas certes plus impressionants. Néanmoins, avec son architecture, sa gastronomie et sa culture, Arequipa vaut vraiment le coup de s'y attarder.

Bons plans 👌👌👌

- Déjeuner au restaurant Ratatouille. Situé dans la cour intérieure d'une casona (maison coloniale) ce restaurant à la carte d'inspiration Méditerranéen propose un menu à 10 soles le midi avec pas mal de choix. La nourriture est raffinée et le personnel charmant. 

- Los Andes B&B. À 2 pas de la plaza de Armas. Chambre double avec salle de bain partagée pour 50 soles environ. Le petit déjeuner (inclus) est immense et très bon. Malgré l'aspect d'hôpital, l'auberge est très agréable, la cuisine est immense et très bien équipée,  l'eau de la douche est brûlante😋. Il y a même un grand patio et une terrasse pour chiller peinard. 

- Goûter au Queso Helado de Doña Rosa dans le marché Central. Sorte de glace artisanale à base de lait concentré sucré, de noix de coco et saupoudrée de cannelle. Cela fait plus de 20 ans que Doña Rosa prepare son queso helado avec toujours autant de succès. Cette spécialité ne se trouve qu'à Arequipa.

- La classe de chocolat au ChaqChao par un pâtissier passionné. Tous les jours à 11h et 14h45. Coût : 65 soles

- le Couvent Santa Catalina : un vrai bijou aux couleurs magnifiques qui vaut largement l'entrée un peu onéreuse (40 soles)


Mauvais plan 👎👎👎

- Désobéir à ses parents et finir au couvent Santa Catalina.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire