samedi 20 janvier 2018

Des plages ensoleillées aux cimes enneigées: 1000km à travers le Chili

Changement de moyen de locomotion pour Charlotte et Alex. Fini le bus (temporairement), on upgrade en passant à 2 énormes 4x4 pour 7 personnes. Après avoir bien poncé San Pedro de Atacama, nous taillons la route à travers le désert vers notre première destination: Pica.



Pica, le désert le plus aride du monde.


450km. 5h de ligne droite entre sable et ciel bleu. Mis à part quelques carcasses de voitures éparses (ce qui est moyennement rassurant), il n'y a rien d'autre que la route toute droite et le désert. Long et monotone. Pour tuer le temps, nous jouons avec Marc et Romàn à inventer le futur des autres passagers de la voiture. Les resultats sont surprenants 😁 et cela fait passer le temps. Nous finissons par arriver dans un petit coin de paradis au milieu d'un des déserts les plus arides du monde 🏜 (2 jours de pluie en 14 ans d'après nos hôtes) : el ecocampamento El Huarango.

El Huarango, comme un petit air de far West   
On nourrit lamas et alpagas 
La salle à manger
Vue sur le désert 

Depuis 14 ans qu'ils sont implantés là, Coca et Marco, les 2 propriétaires ont construit 3 bungalows en plein milieu du désert. Tout est fait en matériaux naturels ou recyclés avec beaucoup de goût et une attention extrême portée aux détails. Nous sommes sous le charme de l'endroit et rêvons d'avoir un jour le même intérieur chez nous. En attendant, nous prenons plein de photo pour nous en inspirer.

Le sapin de Noël
Notre chambre, plutôt cool
Chill à l'ombre des épineux 
Un gros dans son hamac

Marco, ancien ingénieur géologue passionné de bricolage nous fait faire le tour de la propriété et nous explique comment le lodge a été construit. Il nous montre son atelier parfaitement rangé, nous explique comment fonctionne la cuisine solaire et nous détaille ses futurs projets. 

Un mur d'outils qui ferait rougir d'envie Jacques Boullier 
Les plaques de cuissons solaires

Farniente à Iquique


Après seulement une nuit passée dans ce petit désert paradisiaque, nous reprenons la route direction Iquique, sur la côte. Cette grande station balnéaire d'environ 200 000 habitants a des faux airs de Miami (en un peu plus cheap quand même). Nous passons l'après-midi sur la plage au milieu des familles Chiliennes et des quelques touristes Argentins. La famille d'Alex est surexcitée. C'est la première fois qu'ils voient la mer depuis le début de leur voyage. Le soir, nous dînons dans un excellent restaurant recommandé par Coca: el Tercer Ojito. La cuisne thaï y rencontre la gastronomie péruvienne. Un délice.  


Une rue colorée d'Iquique
Shooting photo sur le front de mer

Putre, retour dans les Andes 


L'étape à Iquique est de courte durée puisque dès le lendemain nous partons pour le minuscule village andin de Putre, à l'extrême nord du Chili. Au fur et à mesure que nous nous rapprochons, le paysage change et nous rappelle la Bolivie toute proche: sommets enneigés, végétations rases, lamas et alpagas à profusion. Nous y passons 3 jours.


Pause technique 
Le village de Putre

Le premier jour, nous allons admirer les lacs Chungara et Cotocotani à plus de 4500m d'altitude. Mais avant cela, il nous faut faire le plein pour les 2 voitures. Problème, le village ne possède pas de station service. Aucun souci, le vendeur d'artisanat propose également des bidons d'essence ! Normal.

Arrêt à la station service
Le lac Chungara avec les sommets enneigés en toile de fond
L'air pur des montagnes
Un lutin au bord du lac
La famille à contre-jour 
Un beau masque en bassin de lama 👺

Le hameau de Parinacota

C'est également l'occasion de (re)voir des dizaines de lamas et d'alpagas et de faire une petite session photo avec ces charmantes créatures.

Je te montre mon derrière 
Des alpagas touffus  
Charlotte en reporter National Geographic 
Un petit bébé alpaga trop mignon 😍


Le lendemain, dimanche 31 Décembre, petite rando dans les environs du village et chill à l'hôtel afin d'être en forme pour la soirée. 


Les randonneurs

Cette journée est triplement importante car, en plus d'être le passage à la nouvelle année, c'est l'anniversaire de Charlotte ET de Marie (la maman d'Alex). Nous fêtons ces heureux événements dans l'unique hôtel servant ce soir là: l'hôtel Las Vicuñas. Hormis une famille anglaise et un couple d'allemands, nous sommes les seuls clients. Grosse ambiance. Heureusement nous avons réussi à dégoter 2 bouteilles de mauvais mousseux et Marc, le frère d'Alex, qui vit en Biélorussie, nous a ramené une bonne Vodka pour trinquer.


Chacun s'est mis sur son 31
Roman et Léa prêts à festoyer
Coucher de soleil ardent

Nous passons une excellente soirée malgré le calme absolu des autres convives. Nous finissons par prendre des shots avec le patron et danser sur du Dalida, d'abord dans le restaurant puis dans nos chambres. Une belle façon de fêter les anniversaires et la nouvelle année 🎉🍾

Soirée survoltée à Putre
La fête bat son plein

Arica, l'heure des adieux


Le 1er janvier pique un peu. La vodka à 3800m laisse quelques traces mais nous avons passé une belle soirée. Pour nous remettre de nos émotions nous descendons sur la toute proche station balnéaire d'Arica. La seule activité de la journée consistera à prendre le soleil sur la plage. On a vu pire pour un 1er Janvier ! L'hôtel Apacheta qu'ont réservé les parents d'Alex est simplement magnifique. Parfait pour cuver.

On s'habitue vite au luxe
Charlotte contemplant l'océan
La plage de l'hôtel Apacheta
Direction la plage 🏖

C'est sur cette note iodée que s'achèvent ces 10 jours de vacances en famille. Les Derville nous quittent tôt le lendemain matin pour se rendre à Santiago et continuer leur voyage. Quant à nous, nous profitons tout de même de l'hôtel au maximum avant de nous remettre en route pour notre prochaine étape: Cusco et une incroyable aventure au Machu Picchu.

Beaucoup d'émotions dans cette dernière journée qui marque la fin d'une luxueuse parenthèse au milieu de nos 6 mois de baroudeurs. Nous avons passé de merveilleux moments à 7, pu échanger bien plus que d'ordinaire et l'entente au sein du groupe a été parfaite. Ce fut une grande chance de passer les fêtes de fin d'année à l'autre bout du monde avec des proches. Un grand merci à tous d'être venu d'aussi loin pour nous voir, c'était incroyable ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire