mardi 2 janvier 2018

En tutu sur le Titicaca

Nous quittons La Paz tôt le lundi matin pour nous rendre à la Isla del Sol (île du soleil) sur le célèbre lac Titicaca. L'île était un important lieu de culte au temps des Incas avec notamment la présence d'un temple dédié au dieu Soleil. C'est également d'ici que selon la légende, les fondateurs de Cuzco partirent pour établir la capitale du futur empire Inca.





La Isla del Sol

Nous attrapons un bus qui nous emmène jusqu'à la ville de Copacabana (pas la plage à Rio ;) ) d'où nous embarquons pour la Isla del Sol. Après 2 heures de calme traversée nous débarquons sur la Isla del Sol au petit port de Yumani. Nous nous acquittons de la taxe de séjour de 10 Bob et nous dirigeons vers notre hôtel. Pour profiter au maximum de la vue sur le lac et du coucher de soleil réputé splendide, nous avons choisi un hotel sur les hauteurs du village. Nous grimpons avec peine les quelques 200m de dénivelé qui nous en séparent. L'altitude (quasiment 4000m) et nos gros sacs à dos n'aident pas. Il nous faudra quasiment 40 minutes pour arriver à l'hôtel Puerta del Sol. Nous sommes éreintés mais la vue vaut carrément l'effort.

Traversée en bac poir rejoindre Copacabana
Le port de Yumani
Charlotte en pleine ascension
Chzrlotte au bout de sa vie
Vue de l'hôtel Puerta del Sol
Vue de la chambre
Quelques maisons du village de Yumani 

La journée est déjà bien avancée quand nous partons à l'assaut de l'île après avoir déposé nos sacs. Nous avons tout juste le temps de grimper au mirador surplombant le village pour admirer la vue sur l'île avant que la nuit ne tombe.

Vue sur la partie Nord de  l'île 
Pareil 
Alex au sommet de l'Isla del Sol
Une bergère et son troupeau
Des fleurs marrantes

Le soir nous prenons un verre devant le coucher de soleil. C'est l'occasion pour Alex de goûter au Pisco Sour, cocktail à base de Pisco (alcool de raisin) citron et blanc d'œuf. Pas mal du tout. Nous tentons de faire un Time lapse et attendons dehors jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune lumière. Le résultat sera complètement raté (Alex a omis de mettre le mode "nuit") et nous finirons congelés.

Apéro Pisco Sour
Apéro thé
Coucher de soleil sur la Isla del Sol

Pour nous réchauffer nous allons déguster une pizza au restaurant Markasata.
L'attente est un peu longue mais le personnel est adorable (ce qui est suffisamment rare en Bolivie pour le souligner), il fait chaud et les pizzas sont délicieuses avec une pâte légèrement briochée. On nous offre une infusion de feuilles de coca pour excuser l'attente !

Le lendemain, nous attaquons la journée par un petit brunch face au lac. Plutôt canon. Nous profitons de la vue et du soleil sans personne autour de nous. Un des rares moments de calme depuis que nous sommes en Bolivie !

Une sympathique terrasse
Petit brunch au soleil

Nous faisons ensuite le tour de la partie Nord de l'île et c'est déjà la fin de notre passage sur la Isla del Sol. Un dernier regard sur le lac depuis les hauteurs et nous redescendons jusqu'au port avec nos gros sacs. En chemin nous avons une petite pensée pour les nouveaux arrivants que nous croisons et qui peinent à gravir la côte.

Charlotte et Alex qui font de la déglingue
Randonnée dans la partie Sud de l'île 
Le port de pêche de Japapi
Une église 

De retour à Copacabana, nous prenons des billets pour Puno, la grosse ville péruvienne sur les rives du lac Titicaca. Le passage de la frontière se fait sans encombre. Les formalités douanières sont expédiées en quelques minutes et nous voilà au Pérou !! 

Arrivée au Pérou 

Puno

La ville de Puno est bien plus grande que Copacabana son homologue Bolivienne. Le petit centre historique possède quelques jolis bâtiments. Plusieurs rues piétonnes ainsi qu'une longue promenade sur les bords du lac permettent de déambuler tranquillement dans la ville.

Un beau bâtiment bleu
Promenade sur les rives du Titicaca
Quelques bateaux en attentes de touristes 

Nous séjournons dans un immense hôtel complètement vide à quelques blocs du centre: l'Olimpo Inn. Nous y sommes accueillis par Jennifer, la charmante réceptionniste. Elle a appris quelques mots de français à l'Alliance Française de Puno et est ravie de discuter avec nous. L'hôtel est impeccable, il a une immense cuisine très bien équipée et, comble du bonheur, il dispose de douches véritablement chaudes. Un grand kif après les 15 jours d'eau fraîches en Bolivie !

Dès le lendemain matin, nous partons visiter les îles flottantes de los Uros. Ce sont des îles artificielles construites en roseaux à quelques encablures de Puno. C'est assez impressionnant à voir même si c'est archi-touristique. Musiciens sur le bateau, étals de souvenirs, enfants-poupées pour prendre des photos,... Cela manque un peu d'authenticité. Les habitants de l'île vont jusqu'à nous chanter "Alouette gentille Alouette" pour nous dire au revoir. Exactement comme sur un blog que nous avons lu et qui a été écrit il y a plus de 2 ans ! L'expérience vaut malgré tout le détour. Le cadre est magnifique et ces îles sont uniques en leur genre. 

Nos musiciens
Charlotte sur le pont supérieur 
Selfie des familles 
Un habitant des îles  flottantes qui rentrent chez lui
Une des nombreuses îles flottantes
L'île sur laquelle nois avons accosté
Le chef de l'île en pleine explication
De l'artisanat local
Maquette de l'île 
Un petit garçon en habit traditionnel 
Une future championne de foot
Une autre île flottante
Le comité d'adieux 


Bien décidés à poncer la cuisine de l'hôtel, nous faisons quelques emplettes au Mercado Laykakota situé non loin de l'hôtel. Nous y découvrons l'existence de maïs violet. Cet étrange graminée nous intrigue. Nous décidons d'en acheter un épi pour en faire une salade. De retour à l'hôtel, nous tentons de faire cuir le fameux épi dans de l'eau bouillante. Au bout d'une demi-heure, comme notre maïs n'est toujours pas cuit, nous appelons Jennifer ,la réceptionniste, à la rescousse. Elle éclate de rire quand nous lui disons que nous tentons de faire une salade à base de maïs violet. Entre 2 fou-rires elle arrive tout de même à nous expliquer que ce maïs n'est pas comestible et que seule son eau de cuisson est utilisée pour fabriquer une boisson rafraîchissante: la chicha morada... Nous nous sentons un peu bêtes mais au moins nous avons appris l'existence de cette boisson populaire que nous goûterons lors de notre prochaine étape à Arequipa. 

Le fameux épi de maïs violet


👌👌👌 Bons plans :

- Laisser son gros sacs dans une agence de Copacabana. La plupart des agences proposent de garder vos affaires gratuitement si vous leur acheter des billets de bateaux ou bus. Cela vous évitera de grimper avec 20kg sur le dos comme nous l'avons fait. 

- Hotel Puerta del Sol sur la Isla del Sol. Si la montée jusque l'hôtel est douloureuse, la vue depuis les chambres est incroyable. Chambres doubles petites mais correctes pour 35 Bob par personne. Il y a même une douche avec de l'eau chaude.

- Hotel Olimpo Inn à Puno: super bon plan d'hôtel. Assez bien situé à 10 minutes à pied du centre-ville. Chambre double avec salle de bain privative négociée à 55 sols la nuit. Super petit dej, cuisine très bien équipée, le personnel est adorable et l'eau de la douche est brûlante !!

Comment aller de La Paz au Lac Titicaca ?

Transfert La Paz - Lac Titicaca: 15 Bob en bus. Taxis, bus et minibus partent du cementerio de La Paz. Les gros bus partent toutes les heures. Les minibus et taxis collectifs partent lorsqu'ils sont pleins.
Un peu avant Copacabana, il faut descendre du bus pour traverser le lac et rejoindre la presqu'île de Copacabana. La traversée en barque coûte 2 Bob par personne. Une fois à Copacabana, prendre un bateau pour 20 Bob jusque la Isla del Sol. Départs à 8h30 et 13h30.
Taxe d'entrée sur la Isla del Sol: 10 Bob par personne.

Comment aller de Copacabana à Puno ?

Transfert Copacabana - Puno: toutes les agences vendent des billets pour la même compagnie. Le mieux est d'aller directement acheter les billets à l'agence huayana tour qui affrètent les bus. 30bob et 4 heures environ pour rejoindre Puno depuis Copacabana. Le passage de la frontière Bolivie - Perou est une simple formalité.


👎👎👎 Mauvais plans :
Les conflits entre les habitants de la Isla del Sol: depuis quelques mois les habitants du Nord de la Isla del Sol sont en conflits avec ceux du Sud concernant le partage des revenus du tourisme. À cause de cela, l'accès à la partie Nord de l'île (la plus grande partie) est fermé aux touristes. Du coup nous ne sommes restés qu'une nuit au lieu des 2 ou 3 initialement prévues. C'était bien suffisant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire