mercredi 21 mars 2018

Chez les hippies de Minca

Après une nuit de repos à Santa Marta pour récupérer de notre trek à la Ciudad Perdida, nous partons nous ressourcer 2 jours à Minca, un petit village perché dans la Sierra Nevada à 1h de route. Objectif : se reposer !



Nous arrivons en milieu de journée. Le village est très, très petit. 2 routes perpendiculaires, et c'est tout. Ce village a la réputation d'être un lieu adoré des routards, à l'âme hippie. Nous peinons à trouver un charme au premier abord à ce qui semble être plus un hameau bruyant (beaucoup de taxis et de rabbateurs pour la taille du bled) qu'un havre peace & love.
Nous avons choisi un logement low cost, une auberge qui est en fait une maison à 3 chambres dans le hameau. Les logements prisés (mais onéreux) à Minca son des auberges perchées dans les hauteurs à quelques 30 minutes de marche du "centre" mais 1/nous sommes fauchés après la Ciudad Perdida et 2/on n'a pas envie de se faire 30 min de marche en côte pour revenir chaque jour chez nous après les balades. On chill donc pas mal sur la terasse de notre maison, dôtée de hamacs (comme toutes les maisons colombiennes). De nombreux colibris viennent boire de l'eau sucrée suspendue à dessein au toit de la maison. Seul aspect un peu étrange : le personnel de l'auberge dort dans une tente dans le jardin !

Après une première après-midi à siroter des limonades à la terrasse d'un café, et à admirer un magnifique coucher de soleil, nous rechaussons nos chaussures de marche pour faire une balade autour du village le lendemain. Nous retrouvons Emilio, le catalan rencontré à la Ciudad Perdida et avec qui nous avions également dîné en rentrant du trek. Nous nous posons au "Pozo Azul" (= puit bleu), une cascade plutôt marronasse qui n'a rien de charmant comparé aux cascades et piscines naturelles de notre trek. Nous passons néanmoins un bon moment avec Emilio, qui nous parle de ses nombreuses vies : danseur de hip-hop, coiffeur, serveur ++ dans un restaurant gastronomique... à 31 ans ! Il a vécu une vie de folie à Barcelone jusqu'à ses 28 ans, quand il a décidé de tout changer pour vivre mieux, plus tranquilement, en travaillant 6 mois par an l'été et voyageant en hiver. Une vie plutôt détente. Il termine avec nous 4 mois de voyage en solo au Mexique et en Colombie.

Alex et Emilio dans la forêt
Le pozo azul
Une rivière sauvage
Un gros arbre aux racines aériennes


Nous finissons la journée par des cocktails sur la terrasse de l'auberge Casa Loma. Pas mal du tout le citron/gingembre/tonic/rhum ! La vue est canon, sur la baie de Santa Marta. Tous les voyageurs sont là, c'est the place to be.

Vue depuis la terrasse de la Casa Loma
Coucher de soleil sur la Sierra Nevada
Dream-catcher dans la casa Loma

Le 3ème jour, nous nous motivons pour une sessions de "bird watching", un tour de 3h dans les environs de Minca pour observer les nombreuses espèces d'oiseaux qui y vivent. Nous nous retrouvons à 6h du moot avec une petite dizaine de personnes ayant le double de notre âge. Pas vraiment le même profil que les participants d'un cours de surf ! On observe pas mal d'oiseaux, même dans la ville où ils semblent trouver plus facilement de la nourriture. Beaucoup sont parés de belles couleurs : bleu, jaune, vert... Nous nous éloignons peu à peu des habitations et profitons d'une vue magnifique sur Santa Marta dans les premiers rayons du jour. Soudain, ça y est, ceux que nous recherchons apparaissent au loin : 2 toucans aux couleurs vives ! Ils ne sont pas tout près, mais avec nos jumelles, pas de doute ! Ce sont bien eux. Un peu plus tard, nous les verrons passer au-dessus de nos têtes ! Ce couple de toucans sauvages nous ravit !
Après ces heures de marche matinales, nous retournons déjeuner à l'auberge et faisons nos sacs pour retourner à Santa Marta, d'où nous partirons demain pour le Parc Tayrona. 

Charlotte en contemplation de la nature 
Un petit colibris 
Alex en contemplation de la nature
Un oiseau pris à travers les jumelles (en zoomant on peut le voir)


Ce petit séjour tranquille nous a bien permis de nous reposer, loin du brouhaha de Santa Marta, un bon break entre 2 expéditions (la Ciudad Perdida et le parc Tayrona où nous camperons 3 jours). Selon nous, si c'est un lieu de détente idéal, c'est toutefois un village sans charme et la nature y est moins spectaculaire que dans les environs.

Bons plans 👌👌👌


- Casa Blanca Minca : chambre double (sans fenêtre...) avec salle de bain partagée à 50 000 COP. Le reste des hébergements en chambre double était à 90 000 COP lors de notre passage. 

- Panaderia Francesa, à gauche au sortir de l'église. Du vrai pain, comme en France (y compris le prix). Un régal ! Ça change des pains colombiens toujours sucrés et souvent fourrés ☹.

- Bird watching avec Jungle Joe, 30 000 COP pour 3h. Attention, il faut lui poser des questions pour qu'il se mette à parler... Pas évident à 6h du matin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire